Qu’entend-on par plomberie ?

La plomberie dans un logement ou une habitation permet d’acheminer l’eau potable venant de la rue puis de l’évacuer une fois que celle-ci a été utilisée. De nos jours, il existe deux types de réseaux d’évacuation des eaux usées : eaux-vannes (issues des toilettes) et eaux-grises (issues de tout le reste). Les réseaux sont distincts pour un meilleur traitement de ces eaux usées. Il est donc courant d’avoir deux types d’évacuation d’eau pour un même logement.

La plomberie concernant votre logement commence après le compteur d’eau et se termine lorsque le réseau d’évacuation se raccorde aux évacuations des parties communes de votre copropriété ou bien directement à la rue.

La plomberie peut également être utilisée pour les appareils de chauffage lorsque le chauffage implique une chaudière chauffant l’eau et la faisant circuler dans les radiateurs à eau.

De quoi est composée une installation de plomberie ?

Maintenant que vous situez mieux votre réseau de plomberie, son utilité et ses limites, concentrons-nous sur les différents éléments le composant. En effet, ce sont sur ces composants que vous allez faire des travaux de plomberie. Cependant, ne vous engagez pas dans des travaux de plomberie qui est commune. Pour vous aiguiller, le listing suivant non exhaustif met en avant les composants sur lesquels vous pouvez intervenir.

  • Toutes les robinetteries dans votre logement notamment pour les appareils suivants :
    • Arrivée d’eau principale
    • Chasse d’eau
    • Evier (cuisine), lavabo (salle-de-bain), baignoire et douche
    • Lave-linge et lave-vaisselle
    • Radiateurs à eau
  • Tous les réseaux d’eau permettant l’alimentation de votre robinetterie et l’évacuation de l’eau :
    • Arrivées d’eau : eau froide et eau chaude sanitaire
    • Evacuations eaux usées

Attention, si votre logement utilise un chauffage avec des radiateurs à eau, vous ne pouvez pas intervenir dessus. Il faut d’abord avertir en amont la copropriété ou la compagnie des eaux gérant l’alimentation des radiateurs. Pour plus d’informations, sur comment intervenir sur des chauffages à eau n’hésitez pas à lire notre article sur le démontage d’un radiateur à eau qui détaille les étapes à suivre.

Quels tuyaux pour quelle utilisation en plomberie ?

De nos jours, que ce soit pour la plomberie ou tout autre travaux c’est le casse tête à chaque fois dans le choix des matériaux et des différents composants à intégrer. En effet, dès que vous voulez faire des travaux de plomberie le choix est multiple et dépend de l’utilisation dont vous avez besoin. Pour faire simple, nous avons listé les principaux matériaux utilisés pour les tuyaux de plomberie en fonction de leur utilisation. Si vous voulez plus de détails pour cette section, n’hésitez pas à lire notre article Quel tuyau pour la plomberie ?.

Tuyauterie pour les évacuations d’eau

Pour les réseaux d’évacuation d’eau, le PVC est principalement utilisé. C’est ce matériaux qui a remplacé depuis de nombreuses années le plomb. D’ailleurs, plus aucune canalisation d’évacuation d’eau est faite en plomb de nos jours.

Tuyauterie pour les arrivées d’eau

Pour les réseaux d’arrivée d’eau, il existe trois types de canalisations utilisées :

  • Cuivre : matériau noble et historique très résistant à la dilatation et ne nécessite pas d’être encastré. Attention à la mise en oeuvre qui demande un savoir-faire important.
  • PER (Polyéthylène Réticulé) : Très facile à mettre en oeuvre et peu coûteux. Cependant, le PER doit être encastré obligatoirement. De plus, il résiste mal à la dilatation ce qui peut provoquer des fuites s’il a mal été installé.
  • Multicouche (CPVC) : compromis entre le cuivre et le PER. Facilité de mise en oeuvre avec une bonne résistance à la dilatation. De plus, il ne nécessite pas d’être encastré.

La pose des tuyaux, l’étape la plus importante

Faire des travaux de plomberie consiste essentiellement en la pose de vos tuyaux d’arrivée et d’évacuation d’eau. Contrairement à ce que l’on peut penser, cela s’avère un vrai casse-tête pour les non initiés. En effet, le coût de votre installation peut aller du simple au triple si vous ne faîtes pas les bons choix lors de la pose de ceux-ci.

Tuyaux encastrés ou apparents ?

Dans la réalisation de vos travaux de plomberie tout d’abord vous devrez choisir le type de pose, encastré ou apparent.

Le type de pose dépendra vos préférences esthétiques et de votre budget. Une pose encastrée est clairement plus esthétique. Cependant, cela est plus contraignant au niveau technique et a un coût plus élevé (protection de toutes les canalisations par des gaines, installation de répartiteurs, etc.). A cela il faut ajouter que les interventions sur le réseau seront plus coûteuses du fait de la non accessibilité des canalisations. De plus, les modifications sur le réseau impliqueront également des travaux de maçonnerie. A l’inverse, la pose apparente est moins esthétique mais bien plus pratique lors d’interventions ou de modifications. De manière générale, il est plus commode d’opter pour une pose apparente avec un coffrage qui permet de palier l’esthétisme discutable des tuyaux de plomberie.

Comment optimiser le chemin parcouru par l’eau ?

Un point essentiel à savoir lorsque vous faites des travaux de plomberie, l’eau qui circule dans toutes vos canalisations est soumise aux pertes de charges induites par les différentes cassures dans le réseau. Il est donc primordial que votre réseau soit le plus linéaire possible. Cela réduit les de pertes de charges. De ce fait, vous conservez une pression optimale en arrivée d’eau et un débit correct en évacuation d’eau. De plus, plus votre réseau est linéaire, plus vous diminuez les risques de fuite et le coût de votre installation. En effet, ce qui est coûteux et qui augmente les risques de fuite ce sont les raccords. Donc plus votre réseau est linéaire et plus vous êtes tranquille.

 

Faire des travaux de plomberie ne s’improvise pas et si vous hésitez sur vos capacités à pouvoir les faire vous même, préférez un accompagnement. En effet, vos travaux de plomberie seront faits par un spécialiste qualifié et assuré. Comme cela, si une fuite venez à se produire vous ne supporterez aucun coût, sauf si vous décidez de le faire par vos propres soins.

Contactez-nous en nous décrivant votre projet via notre estimateur. Ainsi, nous vous mettrons à disposition un ingénieur travaux pour vous accompagner dans la réussite de vos travaux de plomberie. Il vous aidera à bien définir votre projet et vous mettra en relation avec un plombier qualifié de notre réseau Olympe.

Convaincu ? Lancez-vous et faites nous part
de votre futur projet !