Sommaire

Des travaux en perspective ? Contactez-nous pour un projet sur-mesure

La rénovation écologique est aujourd’hui un enjeu primordial des grandes villes dans le monde entier, et Paris ne fait pas exception. Si elle est encouragée politiquement et via des aides publiques, encore faut-il que les propriétaires soient au fait des meilleurs matériaux à utiliser, dans des contextes parfois particuliers et répondant à des normes précises. 

 

Pourquoi utiliser des matériaux écologiques ? 

Comme nous le verrons, opter pour des matières plus écologiques a un coût : pour quelles raisons devriez-vous pourtant y penser ?

Préserver la santé humaine

Au sein de la région parisienne, la pollution de l’air et des espaces naturels est un fléau délétère pour notre santé qui peut être combattu de plusieurs manières. Il s’agit sans doute de la première bonne raison de faire appel à des matériaux plus écologiques. 

Ceux classiquement utilisés pour la construction ou la rénovation de nos logements émettent des polluants lors de leur application, de leur cycle de vie ou de leur destruction. L’air intérieur des logements comme l’environnement immédiat subit alors une dégradation de qualité qui peut être évitée grâce à des matériaux plus écologiques.

Réduire les factures d’énergie

Prôner l’écologie passe également par la réduction de nos besoins énergétiques, pour la satisfaction desquels une importante pollution est causée. La performance énergétique est donc à viser, dont l’effet parallèle sera l’amélioration du confort de vie au sein des logements haussmanniens comme des maisons parisiennes. 

Bonne nouvelle : les matériaux écologiques présentent d’excellentes caractéristiques d’isolation thermique, et la mise en place en parallèle d’un système de chauffage bioénergétique renforcera encore l’effet bénéfique.

Agir pour la planète, et pour notre intérêt sur le long terme !

Dans un monde aux ressources limitées, il convient de les économiser. Les matériaux écologiques ont la caractéristique générale d’être des ressources plus facilement renouvelables, comme le bois et les fibres végétales par exemple : leur utilisation ne pénalise pas les possibilités des générations futures. 

Par nature biodégradables, leur impact écologique est par ailleurs minime et permet de préserver également la santé de notre planète.

Quels matériaux utiliser : le guide ! 

Performance, absence d’émissions polluantes et caractère renouvelable des ressources sont donc les critères devant guider le choix de vos matériaux écologiques. La rénovation des bâtiments parisiens, y compris la rénovation d’appartements dans paris, doit alors donner lieu à une sélection méticuleuse. Pour vous aider à y voir plus clair, voici une liste de ceux couramment utilisés aujourd’hui à des fins écologiques. 

Le gros-œuvre

  • Le bois certifié : isolant hors pair et qui ne crée pas de déchet, le bois reste le matériau le plus écologique à partir du moment où il est issu d’exploitations raisonnées, ne participant pas à une déforestation massive. En construction, ses qualités sont remarquables en termes de solidité, de souplesse et de durabilité. 
  • La brique écologique, en chanvre et chaux le plus souvent, peut être associée à une ossature bois notamment. Un enduit ou un bardage peuvent être des compléments tout aussi écologiques. 
  • Le béton de chanvre, novateur et très isolant thermiquement comme phoniquement, présente en combo une légèreté et une résistance idéales pour la construction. La durabilité de la ressource est également excellente, le chanvre étant une ressource végétale à la croissance extrêmement rapide et la chaux étant issue du calcaire, abondant à l’état naturel et notamment dans le bassin parisien.
  • Les mortiers et bétons naturels : outre la chaux, il est possible de produire du béton à base d’argile, permettant de réaliser des chapes en terre crue (non porteuses). Le liège expansé également, est un additif idéal à ajouter au béton traditionnel, qui renforce son isolation thermique et phonique. 

Les isolants

La capitale peut également compter sur des matières isolantes naturelles, afin de réduire son empreinte écologique liée à l’habitat et améliorer la performance énergétique de logements parfois vieillissants dans la plupart des arrondissements parisiens. Envisagez notamment de faire appel à :

  • De la laine de mouton, 
  • Du chanvre,
  • De la ouate de cellulose,
  • Du liège,
  • De la laine de bois,
  • Du lin.

Tous ces matériaux présentent d’excellentes qualités isolantes et remplaceront avantageusement la laine de verre notamment. Outre leur caractère dégradable, ils sont issus de sources renouvelables, pour une démarche à la fois durable et responsable. 

Les revêtements de sol

Les surfaces sur lesquelles nous marchons 

  • Les parquets, qui peuvent être constitués d’essences plus ou moins écologiques. Le bambou par exemple, offre une solution idéale de par sa croissance rapide qui permet d’en produire de grandes quantités sur des surfaces réduites. Le liège également, est un matériau à bilan carbone négatif qui peut être à la base d’un parquet flottant écologique, 100% imperméable et confortable.
  • Les produits de protection, vernis ou huiles par exemple, permettent de conserver les revêtements anciens tout en les protégeant : cela évite d’user de nouveau matériaux et donc, d’engendrer un besoin de ressources. Et les produits utilisés peuvent avoir une base très écologique et préserver notre santé au passage.
  • Les pierres naturelles, matériau écologique par nature et dont la transformation impacte très peu l’environnement et qui s’avère en outre, très durable et facilement recyclable.
  • Les moquettes et tapis, à l’origine produits à partir de laine, fibres végétales, jonc de mer ou encore sisal : il est possible d’opter pour l’une de ces options écologiques, au lieu d’acheter un revêtement synthétique.

Les revêtements muraux

Evoquons ici la peinture, dont les caractéristiques polluantes sont souvent pointées du doigt. Une peinture comprend différents composants : le liant, les solvants et les pigments. Le liant va donc lier les ingrédients entre eux ; les solvants vont fluidifier la peinture et la rendre facile à appliquer ; quant aux pigments, ils vont donner la couleur à la peinture et l’opacifier.

La plupart du temps, les produits utilisés sont chimiques et plus précisément, issus de la pétrochimie. Néanmoins, des produits naturels existent, pouvant avantageusement remplacer les produits polluants. Ils peuvent être d’origine végétale (huiles de lin, de tournesol, pigments végétaux, etc.) ou d’origine minérale (craie, chaux, poudre de marbre, terre, ocres, oxyde métallique, argile, etc.).

 

Si le choix de faire appel à des matériaux écologiques alourdit souvent la facture d’une rénovation, un gain en résulte certainement sur le long terme, pour l’avenir de la planète et pour notre santé qui, nous le savons tous, n’a pas de prix !

Vos travaux n’attendent plus que nous pour faire de votre rénovation une réussite !