Lors de l’acquisition d’un bien immobilier, ou après plusieurs années de possession, la question de réaliser des travaux se pose généralement, en vue de procéder à des aménagements ou de rénover certains éléments vieillissants, voire d’effectuer une rénovation globale. 

S’ils sont nécessaires, les travaux sont un poste de dépense rarement facile à mettre en place : ils grèvent la rentabilité des investisseurs, et constituent une charge importante pour un propriétaire remboursant déjà un prêt d’achat. 

Dès lors et pour vous aider à faire le lien entre vos moyens et les nécessités empiriques, voyons ce que vous pouvez imaginer réaliser en travaux avec un budget tout rond de 100 000 €.

Une rénovation pour 100 000 € : possible !

Bonne nouvelle : avec un budget de 100 000 euros, une rénovation est tout à fait envisageable, dans la mesure où ses composantes ou la superficie à traiter restent raisonnables au regard du budget alloué. Nous pouvons ainsi définir les cas de figure suivants : 

  • Pour une rénovation légère comprenant la réfection des revêtements muraux et de sol par exemple, le coût peut avoisiner les 500 € / m², rendant possible avec notre budget de rénover jusqu’à 200 m² ;
  • Une rénovation intermédiaire (cuisine, salles de bains, fenêtres) pourra coûter environ 1000 € / m2, permettant de rénover une superficie de 100 m2 ;
  • Enfin, pour une rénovation complète incluant la réfection d’éléments structurels, comptez un prix de 1 300 € / m² : 77m² pourraient être rénovés. 

Bien évidemment, ces éléments chiffrés reflètent une base moyenne pour le prix des matériaux et les coûts de main d’œuvre associés. L’insertion de matériaux comme le bois exotique, le marbre ou les ardoises en toiture, feront fortement varier le prix des devis et ramèneront à la baisse les possibilités raisonnables avec 100 000 € en poche. 

Dans le contexte inflationniste que nous connaissons depuis plus d’un an maintenant, il est  conseillé de valider les devis au plus vite, afin de bloquer les prix avant le coût des matériaux, en augmentation continue, ne se répercute à vos frais.

Quels travaux envisager à moins de 100 000 € ?

Pour une maison ancienne d’environ 80 m² « dans son jus » et à rénover complètement, une enveloppe de 100 000 € doit permettre :

  • Le remplacement de toutes les fenêtres, 
  • Le changement de la porte de garage, 
  • La création d’un aménagement différent en montant ou en abattant des cloisons, 
  • L’achat et la pose d’une cuisine neuve, 
  • La rénovation de la salle de bains, 
  • L’installation d’un WC suspendu avec lave mains, 
  • La remise aux normes électrique, 
  • Le remplacement des radiateurs,
  • L’installation d’un cumulus de 200 litres, 
  • La rénovation des peintures et des revêtements de sol.

Pour les rénovations légères et intermédiaires, le prix augmente en fonction des superficies traitées, et certains travaux sont évidemment supprimés.

Si des éléments de rénovation lourde sont nécessaires – incluant le remplacement de la toiture, l’abattage de murs porteurs, la reprise de la charpente, etc. – la somme de travaux additionnels sera fortement réduite car il s’agit des travaux les plus chers, et de loin. 

Faut-il nécessairement faire appel à un architecte ?

L’intervention d’un architecte peut être soumise à votre bon vouloir, sachant qu’elle sera légalement obligatoire pour tout bien dont la superficie habitable dépasse 150 m². 

Le cas échéant, l’utilité de l’architecte dépend de l’ampleur des travaux à mener, de vos connaissances préalables en bâtiment et de votre compétence pour projeter les aménagements et interventions techniques nécessaires. Tout dépend donc de l’ampleur du projet, et de votre capacité à allouer, en moyenne, 8 à 10% du montant globale de l’enveloppe travaux à sa rémunération. 

En solution intermédiaire, vous pouvez également solliciter un ingénieur travaux, pour un budget bien moins important que les honoraires d’un architecte. L’ingénieur est tout à fait à même de conseiller vos choix techniques et – point essentiel – de suivre votre chantier de manière professionnelle. Il constituera dès lors un tiers de confiance en cas de doute voire de litige avec un artisan, et un atout dont l’expertise ne pourra être remise en cause. 

Consultez plusieurs entreprises !

On ne le répètera jamais assez : ne vous contentez jamais d’un seul devis, sauf si l’artisan concerné fait partie de votre réseau (et encore !). Idéalement, 3 devis différents vous donneront une bonne idée des prix pratiqués, qui peuvent parfois varier du simple au double ! Les écarts peuvent résulter de l’approvisionnement en matériaux, de la qualité de ceux-ci, du niveau de finitions ou plus simplement, de la politique tarifaire de l’entreprise. Restez donc vigilant avec les devis les moins onéreux.

En fonction de votre niveau d’exigence, voyez quels travaux vous sont possibles avec l’enveloppe fixe de 100 000 € et voyez à moduler les propositions pour parvenir à réaliser toutes les interventions nécessaires. 

Dans tous les cas, n’hésitez pas à négocier, car les prix qui vous parviendront basiquement seront le plus souvent issus d’un logiciel et peuvent être parfois fortement revus à la baisse. 

Quelles solutions pour rester dans le budget ?

Si vous disposez effectivement de 100 000 € ou d’un budget bien défini, et que la somme des devis raisonnables qui vous sont proposés dépasse votre capacité de financement, vous pouvez envisager : 

  • D’étaler la réalisation de certains travaux dans le temps, le temps d’épargner une somme complémentaire ;
  • De réduire vos exigences en termes de qualité des matériaux ou de finitions ;
  • De solliciter des aides (publiques via Ma Prime Rénov’ ou des subventions locales, privées grâce aux certificats d’économies d’énergie distribués par les fournisseurs d’énergie) ou de bénéficier de conditions bancaires avantageuses, à la condition que vos travaux affectent positivement la performance énergétique de votre bien immobilier ;
  • De réaliser certains travaux par vous-même, surtout lorsqu’il s’agit de second-œuvre (peintures, revêtements de sol par exemple).

Chaque projet de travaux est unique : état du bien, superficie, goûts des propriétaires, etc. Prévoir et planifier un plan de travaux efficace et personnalisé est un travail d’une importance capitale, au vu des enjeux esthétiques et de valeur du bien immobilier sur le marché. Pour ne pas risquer la déception, faites appel à un professionnel qui saura vous accompagner : architecte ou ingénieur travaux en fonction des impératifs.