La charpente traditionnelle en bois

La charpente traditionnelle en bois est une charpente composée de fermes, de pannes et de chevrons. Les charpentes en bois sont très solides et peuvent supporter des charges très conséquentes et sont également résistantes au feu.

Ce type de charpente attire la plupart des constructions anciennes et leur donne ce charme intemporel qui séduit toujours autant.

L’intervention d’un charpentier au savoir-faire qualifié est nécessaire à la réalisation d’un tel ouvrage. Pour travailler cette charpente, des semaines de travail sont requises et son assemblage complexe nécessite d’être manié par un professionnel afin de garantir sa bonne exécution.

Ce modèle traditionnel qui est plus complexe à établir qu’un modèle de charpente industrielle, s’adapte à une multitude de type de toiture de maison.

La charpente industrielle (à fermettes)

La charpente industrielle, également appelée « charpente à fermettes », est une alternative intéressante à la charpente traditionnelle. Cette charpente est constituée de fermettes en bois et assemblées par des connecteurs en métal. La charpente industrielle est moins chère que la traditionnelle de par ses matériaux et sa main-d’œuvre moins coûteuse. Aussi, ce type de charpente utilise un bois traité notamment contre les champignons et les insectes xylophages tels que les termites.

Toutefois, les charpentes industrielles ne sont pas adaptées à tout type de construction, contrairement à la charpente traditionnelle. De plus, et contrairement à la charpente traditionnelle, l’aménagement des combles est très difficile avec une charpente industrielle. En effet, les différentes sections de bois qui occupent l’ensemble de la surface font que l’espace des combles est quasiment entièrement occupé par la charpente.

La charpente en lamellé collé

Moins connue que les autres types de charpentes, la charpente en lamellé collé est également produite à partir de bois. Sa réalisation est faite avec des lamelles de bois collées entre elles qui combinent esthétisme et légèreté. La charpente en lamellé collé est particulièrement utilisée lorsqu’il s’agit d’habiller des bâtiments très vastes, notamment les bâtiments publics.

La réalisation de cette charpente doit nécessairement passer par une entreprise spécialisée et sérieuse pour éviter la dégradation des lamelles ou des malfaçons.

La charpente pour toit plat

Malgré son appellation, la charpente toit plat n’est pas entièrement plate. En effet, la pente du toit doit tout de même avoir une inclinaison pouvant aller jusqu’à 15°. Cette légère inclinaison est nécessaire afin de permettre l’écoulement des eaux pluviales.

Design et contemporaine, la charpente toit plat est particulièrement appréciée en zones urbaines et séduit de plus en plus de constructeurs et d’architectes. La charpente toit plat permet d’aménager une toiture terrasse ou une toiture végétalisée qui apporte un charme à la maison ou à l’immeuble.

Toutefois les charpentes toit plat possèdent un inconvénient majeur lié à l’étanchéité. La toiture plate ne permettant pas une évacuation naturelle des eaux pluviales optimale, cela amène parfois à des infiltrations d’eau. Il faut donc faire appel à un professionnel qualifié afin de réaliser cette charpente avec le plus grand soin.

La charpente métallique

Cette fois-ci, une charpente qui utilise un autre matériau que le bois, la charpente métallique. Ce type de charpente est légère et facilement maniable, mais également résistante. En France, l’utilisation de cette charpente n’est pas encore très répandue dans la construction de logements et de maisons individuelles , mais elle séduit de plus en plus la clientèle française.

Sa discrétion chez les français justifie le fait qu’il y a peu d’artisans spécialisés et qualifiés en France pour la réalisation de cet ouvrage. Pour autant, la charpente métallique reste moins chère que la charpente traditionnelle pour un prix inférieur d’environ 10%.

Toutefois, la charpente métallique possède tout de même un inconvénient majeur qui est le feu. En effet, sous l’effet de la chaleur du feu, l’acier se déforme fragilisant ainsi la structure. Afin de renforcer la résistance au feu d’une charpente métallique, il est possible d’effectuer un traitement ignifuge, limitant ainsi cette faiblesse.

La charpente en béton

La charpente en béton est constituée de poutrelles préfabriquées en usine. Elle présente une grande résistance au feu, un gage de solidité et une facilité de pose. Elle est adaptée à toutes les formes de toits mais elle est surtout utilisée pour les toitures plates, à qui elle convient parfaitement.

Le béton étant ininflammable et incombustible, la charpente en béton procure donc une très bonne résistance au feu. C’est également un matériau recyclable et écologique qui peut être réutilisé afin de produire d’autres produits.

La charpente en béton présente aussi de très bonnes performances en termes d’isolation thermique et phonique. Elle permet ainsi de limiter les déperditions énergétiques du logement.

Avantages et inconvénients des différents matériaux de charpente

Types de matériaux Avantages Inconvénients
Charpente en bois Écologique, facile à travailler, durable Sensibilité aux insectes et aux champignons, entretien nécessaire
Charpente en métallique Robuste, facilité de pose, pas d’entretien particulier, flexibilité architecturale Prix plus élevé, résiste mal au feu
Charpente béton Grande résistance au feu, robuste, longue durée de vie Son poids

Quel budget prévoir pour sa charpente ?

Matériaux utilisés Prix de la charpente par m²
charpente traditionnelle en bois 150 € – 180 €
charpente à fermettes 80 € – 130 €
charpente en lamellé collé 130 € – 200 € *
charpente en béton 150 € – 200 €
charpente métallique 90 € – 120€ **

* Jusqu’à 90€ pour une conception sur-mesure.

** Jusqu’à 180€ pour une conception sur-mesure.

Il est à noter que les prix peuvent varier selon la surface de la charpente à réaliser et la complexité technique que présente le toit.

Convaincu ? Lancez-vous et faites nous part
de votre futur projet !