Le parquet massif

Le parquet massif reste le revêtement de sol le plus répandu. Grâce à la noblesse pure de ce matériau, il confère beaucoup d’élégance à vos pièces. Il se décline en différentes essences de bois. Chaque essence fournira des avantages de part ses caractéristiques intrinsèques. Par exemple, préférez un revêtement en bois exotique imputrescible tel que le teck si votre parquet risque d’être en contact avec de l’eau. Ce qui s’avère le cas lors de cuisine ouverte sur le séjour.

Généralement, le parquet massif se cloue ou se colle sur des lambourdes. Huiler, cirer ou vitrifier le parquet massif permet de le protéger et de faire ressortir tout son charme. La durée de vie du parquet massif peut dépasser les 100 ans avec un très bon entretien.

Le parquet flottant ou contrecollé

Le parquet flottant ou contrecollé séduit de plus en plus de monde. Sa composition en 3 couches le rend plus léger et abordable que le parquet massif.

  • Première couche (le dessus) : couche d’usure constituée en bois noble
  • Deuxième couche (le milieu) : couche de support de la première couche, constituée en pin ou bouleau
  • Troisième couche (le dessous) : couche de contre balancement qui permet d’assurer la stabilité de l’ensemble

Le parquet flottant ou contrecollé s’avère très stable et ne craque pas sous les pas. Les lames se clipsent ou se collent entre elles. La pose s’en voit facilitée. Grâce à sa première couche, le rendu de ce revêtement de sol apporte beaucoup de charme à votre intérieur.

Le parquet stratifié

Le parquet stratifié n’est constitué d’aucune essence de bois. Il est composé de plusieurs couches, dont un support en aggloméré. Ce support accueille un papier décor imitant le bois recouvert d’une résine protectrice constituant la couche d’usure. Certains revêtements stratifiés imitent parfaitement le bois naturel en reproduisant la texture et les reliefs.

Comparé aux deux autres revêtements, le parquet stratifié présente l’avantage d’une faible épaisseur, d’une installation facile et de coûter moins cher. Cependant, et contrairement aux deux parquets précédents, le parquet stratifié est plus fragile. Ceci induit à une durée de vie réduite de ce type de parquet. La pose du parquet stratifié ne requiert pas une technique particulière, elle consiste simplement à clipser les lames les unes aux autres (i.e. en pose flottante).

Combien coûte chaque type de parquet ?

Type de parquet Prix moyen hors pose (m²) Prix moyen pose comprise (m²)
Parquet massif 50 – 150€ 60 – 190€
Parquet flottant ou contrecollé 20 – 120 € 50 – 160€
Parquet stratifié 10 – 50€ 40 – 90€

Quelles finitions choisir pour votre parquet ?

Une fois le choix de votre parquet effectué, il reste l’étape des finitions dans laquelle se présente à vous plusieurs possibilités.

Vous pouvez décidez d’opter pour une finition :

  • Ciré : La cire peut se poser sur un parquet neuf mais également sur un parquet ancien. Cette méthode consiste à appliquer une couche de cire sur le bois de votre parquet, connu pour ses propriétés nourrissantes. Cependant, le cirage d’un parquet implique un entretien fastidieux et fréquent pour conserver l’aspect authentique et chaleureux de votre parquet. Si vous cirez vous-même vos parquets, veillez à ne pas appliquer  trop  de cire, car cela peut rendre le sol très glissant et dangereux. Il est important d’utiliser de la cire à parquet pour permettre un cirage optimal des planches de bois.
  • Huilé : Au cours du processus de finition des planchers en bois, l’huile couvrira et pénétrera le fibre du bois. Les bois bruts sont mis en valeur dans un parquet huilé. Cette finition apportera également une touche moderne à votre intérieur. Qu’il soit mat ou satiné, votre revêtement sera à la fois esthétique et solide. Cependant, les sols huilés nécessitent un entretien régulier qui reste toutefois simple. Vous devrez appliquer une nouvelle couche d’huile tous les six mois.
  • Vernis : Un parquet verni vous permettra de faire des économies car il a l’avantage d’être peu coûteux. Ceci étant, son bas prix ne le rend pas moins ergonomiques que les autres. Le film fin et transparent, la finition brillante vous offrent de nombreuses possibilités en terme d’esthétique telle qu’une finition brillante, mate, satinée… Ce type de finition vous permettra de garder et d’accentuer le naturel du sol en bois et ainsi procurera cette ambiance chaleureuse et conviviale aux pièces de votre appartement.

Le saviez-vous ? Il existe également une finition dite « vitrifiée » qui est un verni dans lequel un durcisseur a été ajouté pour protéger l’usure dû au passage.

Ainsi, le choix de votre type de parquet dépendra de votre utilisation, votre budget et du style avec lequel vous souhaitez habiller les sols de votre appartement. La noblesse du massif ne s’avère plus indispensable car le contrecollé et le stratifié proposent de très bonnes prestations. Pour autant, le parquet massif reste la meilleure solution en terme de longévité de vie.

Convaincu ? Lancez-vous et faites nous part
de votre futur projet !