Qu’est-ce qu’un radiateur à inertie sèche ?

Un radiateur à inertie sèche est un radiateur qui dispose d’un cœur de chauffe en matériau réfractaire (qui résiste à des températures élevées). Il peut s’agir soit d’un métal (fonte ou aluminium) soit d’une roche (granit, marbre, la pierre de lave, brique réfractaire…). Les roches sont réputées pour présenter de très bonnes performances, ce qui est moins le cas pour le métal. Les roches sont, en effet, disposées d’une plus grande capacité d’absorption de la chaleur que le métal.

Quels sont les avantages et inconvénients d’un radiateur à inertie sèche ?

Le radiateur à inertie sèche possède plusieurs avantages appréciables :

  • une consommation énergétique amoindrie ;
  • une excellente longévité ;
  • des matériaux robustes et résistants.

Toutefois, le radiateur à inertie sèche possède un inconvénient principal : sa montée en température est plus lente. Il est possible de compenser cet écueil grâce à la façade chauffante dont sont équipés les modèles haut de gamme. Offrant une chaleur douce et continuelle, les radiateurs à inertie sèche sont de préférence destinés aux pièces à vivre, le salon par exemple.

Qu’est-ce qu’un radiateur à inertie fluide ?

Le radiateur à inertie fluide, quant à lui, dispose d’un cœur composé d’un liquide caloporteur. Il peut s’agir d’eau, potentiellement glycolée, ou d’une huile qui peut être végétale ou minérale. Une résistance électrique est plongée dans ce liquide qui le chauffe et permet sa circulation dans un circuit fermé placé à l’intérieur de l’appareil. Le radiateur à inertie fluide présente le même ressenti que celui procuré par un radiateur de chauffage central.

Quels sont les avantages et inconvénients d’un radiateur à inertie fluide ?

Comme le radiateur à inertie sèche, le radiateur à inertie fluide possède ses propres avantages et inconvénients. Côté avantages, nous retrouvons :

  • une montée en température rapide ;
  • un confort de chauffe comparable à celui d’un chauffage central ;
  • une chaleur homogène ;
  • un prix abordable.

Toutefois, les radiateurs à inertie fluide possède également un inconvénient majeur : le problème de fuite. Il s’agit en réalité d’un risque de fuite du liquide caloporteur dont ils sont dotés. Pour éviter cela, veillez à choisir une marque qui propose une garantie de vente et/ou un service après-vente compétent.

Radiateur à inertie sèche ou radiateur à inertie fluide ?: lequel choisir ?

Le radiateur à inertie sèche et le radiateur à inertie fluide se rejoignent sur plusieurs points :

  • ils n’assèchent pas l’air ;
  • ils ne déplacent pas la poussière ;
  • ils intègrent un système de régulation ;
  • ils offrent une chaleur homogène.

Le type de pièce peut vous aider à choisir entre ces deux types de radiateurs. En effet, les radiateurs à inertie sèche vont être plus adaptés pour les pièces à vivre telles que le salon et la salle à manger.

Quant aux pièces telles que les chambres ou les bureaux, un radiateur à inertie fluide est plus appréciée. Cela notamment grâce à sa montée en température plus rapide que celle des radiateurs à inertie sèche. Ainsi, les pièces pourront rapidement être chauffées et confortables pour que vous puissiez vous coucher ou travailler dans une pièce déjà chaleureuse.

Pour une salle de bain par exemple, le choix d’un sèche-serviette à inertie fluide est un choix propice.

D’autres points peuvent faire pencher d’un côté ou de l’autre de la balance. On note notamment la robustesse et la résistance dont sont dotés les radiateurs à inertie sèche, supérieures à celles des radiateurs à inertie fluide. Leur longévité est également un atout majeur des radiateurs à inertie sèche.

Côté budget, le prix d’un radiateur à inertie fluide est moins conséquent que celui d’un radiateur à inertie sèche. En effet, le prix d’un radiateur à inertie fluide varie entre 200€ et 500€ TTC, et de 250€ à 800€ TTC pour un radiateur à inertie sèche.